Les bénéfices du doute

Si la science a pour objet de comprendre les phénomènes, sur la base de l'observation et de l'expérimentation, l'expérience peut conduire à comprendre que la science peut dénaturer les phénomènes observés pour des raisons pas toujours catholiques.

Quand la science dérive de son objet premier et que le doute s'installe, l'alternative est de s'assurer soi-même de la réalité de faits partagés dans les congrès ou les revues scientifiques.

L'outil le plus simple et le plus accessible pour confirmer ou infirmer des vérités ou des hypothèses est de recueillir des données à travers un réseau de médecins sentinelles volontaires. Il s'agit pour eux de notifier régulièrement des informations prédéterminées sur une plateforme de recueil de données. Celles-ci, après analyse et synthèse par des épidémiologistes, pourront être à leur tour partagées dans des revues et congrès, sous couvert de l'autorité morale et scientifique de la faculté, garante de tout le processus, du recueil à la diffusion des résultats.