Changement de logique : faire de la formation continue une formation à la spécialité

Quelle formation médicale continue ?
C'était l'intitulé d'une conférence-débat organisée lors d'un Médical Expo il y a une trentaine d'années.

À cette question qui m'a été posée par le président, j'avais répondu : Pourquoi une formation médicale continue ?

La réponse à ces deux questions a commencé à prendre forme année après année. Aujourd'hui l'évolution de la profession impose d'apporter une réponse définitive à chacune de ces deux questions.

Avec l'élargissement de l'assurance maladie obligatoire, l'émergence de nouvelles pathologies liées à l'allongement de l'espérance de vie et au changement du mode de vie, l'indispensable nécessité de maîtriser les dépenses de soins de santé et la perspective de la refonte du système de soins, il devient impératif de se forger une vision macroscopique des enjeux sanitaires, économiques et professionnels de la santé.

La médecine n'a pas de limites. Objet d'un infernal renouvellement quasi quotidien par l'importance des découvertes dans tous les domaines, il serait illusoire de figer les connaissances et la pratique médicale à ce qui a été acquis sur les bancs de la faculté.

Le médecin généraliste, compte-tenu du temps qu'il peut allouer à sa formation continue, devrait cerner les pathologies prioritaires en fonction de leur fréquence, la possibilité de leur évolution vers la chronicité et les décès et les dépenses qu'elles génèrent, entre autres.

La Société Marocaine de Médecine Générale (SMMG), consciente de ces enjeux, a pris l'initiative de répondre à cette problématique par des études prospectives, scientifiques et donc chiffrées, en mettant à contribution les médecins de terrain qui ont bien voulu se prêter à cet exercice.

Le but était d'identifier des pathologies cibles, de démontrer la dysharmonie des connaissances individuelles et, par conséquent, de programmer une formation homogène, généralisée, adaptée, continue à vie et gratuite au profit de tous les participants.

Cette démarche n'est-elle pas une manière de donner un contenu à ce que certains réclament depuis si longtemps, à savoir la spécialité en médecine générale ?

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement