Projet REGARDS

L’idée du projet REGARDS (Réseau Généraliste d’Alerte et de Recueil de Données Sanitaires) remonte à l’année 2001. Il a été présenté pour la première fois en 2004. Il a tenu compte du contexte de l’époque, en particulier des facteurs liés aux systèmes de santé, aux instances, aux médecins généralistes, aux médecins spécialistes, aux cliniques et au patient lui-même. Ce projet est venu pour anticiper la mise en place de l’assurance maladie obligatoire. Mais il est toujours d’actualité, vu la perspective de la mise en place d’un parcours coordonné des soins.

REGARDS est un réseau qui lie des médecins sentinelles (volontaires), par voie informatique, à une plateforme de recueil et de traitement de données sanitaires sur la base d’un dossier médical standardisé informatisé, en collaboration avec les laboratoires, les radiologues, les spécialistes et les cliniques dans le but d’avoir le maximum de données pour le suivi des patients et des pathologies cibles, et montrer ce que nous faisons pour pouvoir faire éventuellement des études prospectives. Comme conséquence, on aura une centralisation de l’information sur le thème cible. Ces données seront traitées par des épidémiologistes et des statisticiens.

Le but est d’acquérir un savoir, de le mettre en pratique pour acquérir un savoir-faire, et de le faire savoir en le publiant (Feedback aux participants).

(conception d’un formulaire qui englobe des critères de qualité de recueil de l’information que le médecin sentinelle doit utiliser pour faire des déclarations sur un thème cible ou sur toutes les pathologies rencontrées et pour avoir la même approche des patients. Ces déclarations peuvent être quotidiennes ou hebdomadaires)

Les résultats obtenus détermineront le choix d’une formation médicale adaptée (faite par des universitaires) aux besoins socio-économiques du patient, ainsi qu’aux programmes prioritaires de la santé publique et à l’acquisition de gestes pratiques de première ligne (grâce à l’élaboration de guidelines, au télé-enseignement, et par le biais des associations médicales…..). Le projet REGARDS, permettra alors d’apporter des solutions nouvelles à différents niveaux de la prise en charge du patient en tenant compte de la spécificité de notre pays.

L’intérêt du projet REGARDS, c’est les retombées que nous allons avoir sur le perfectionnement professionnel continu (PPC) :

RETOMBEES SCIENTIFIQUES :

Le médecin généraliste privé fait l’effort de faciliter l’accès du citoyen aux soins, sur le plan géographique, en s’installant dans les zones les plus reculées. Il s’investit, suit des formations/ diplômes universitaires, mais ne peut se spécialiser en tout, d’où la nécessité de rationaliser les efforts par une formation adaptée avec des objectifs qui peuvent être évalués par leur impact sur la santé du citoyen.

REGARDS permettra aussi l’apprentissage de notions sur l’épidémiologie, l’informatique, la méthodologie de la recherche à travers la banque de données constituée, qui pourrait être utilisée pour la formation de base, pour la suggestion de sujets de thèses, la formation des médecins généralistes et la formation de formateurs généralistes.

RETOMBEES SANITAIRES :

REGARDS permettra un suivi temporo-spatial des maladies pour éventuellement lancer des alertes en cas d’émergence des maladies infectieuses transmissibles (choléra, méningite, …) pour que les autorités sanitaires puissent intervenir en temps opportun et établir alors une stratégie de prévention (ce qui résoudra ainsi le problème des déclarations obligatoires de ces maladies). Il permettra de mettre en relief des maladies traçantes (comme les cancers) et au ministère de la santé de faire des prévisions rationnelles en matière de commandes des médicaments, des vaccins…..

REGARDS permettra aussi aux médecins généralistes d’harmoniser leurs attitudes (concept de la médecine de famille), leurs messages d’Information Education Communication (IEC) qui pourraient commencer dès le premier contact avec le malade, en faisant ainsi un patient-partenaire, acteur dans sa propre prise en charge. Ces messages seront délivrés par le médecin lui-même ou par son assistante qui aura reçu au préalable une formation spécifique. Ces actions permettraient de changer les indicateurs de santé en réduisant l’incidence de certaines maladies qu’on devrait ne plus voir aujourd’hui.

RETOMBEES ECONOMIQUES :

REGARDS, à travers les arguments chiffrés et réels obtenus grâce aux résultats des déclarations des maladies, oriente les choix fondamentaux des prises en charge et de remboursement des maladies, ce qui permettra aussi de mettre en avant le rôle du médecin de première ligne, ainsi que l’importance de la médecine préventive par opposition aux soins curatifs.

RETOMBEES INSTITUTIONNELLES :

REGARDS facilitera la création de ponts entre les différents secteurs et l’amélioration des relations professionnelles. il permettra de créer des partenariats nationaux avec différents organismes (partenariat public-privé et/ou privé-privé) pour établir un circuit de soins complet du patient, ou internationaux, dans le but de l’amélioration de l’image de marque des médecins. Ainsi, il contribuera à faire des médecins de proximité des acteurs effectifs modernes de la santé communautaire.

En conclusion, le droit d’accès aux soins est tributaire de plusieurs facteurs qui engagent la société tout entière, en commençant par le patient lui-même envers lequel son médecin a des obligations morales, déontologiques et légales dans un cadre éthique.

Compte tenu de l’hétérogénéité des moyens, il est donc impératif de rationaliser les ressources limitées allouées aux soins par l’instauration d’un circuit coordonné des soins. Ceci peut être réalisé par le projet REGARDS, avec toutes ses retombées scientifiques, sanitaires, économiques et sociales.

Pour sa part, la SMMG œuvre pour la concrétisation de ce projet auquel nous invitons tous les médecins à contribuer en masse.

24 novembre 2017. journée annuelle de l'amicale des médecins de la Wilaya de Tanger. Intervention du Dr Benabbou Abdelhadi, président de la Société Marocaine de Médecine Générale, lors du débat sur le parcours coordonné des soins, en présence du directeur par intérim de l'Agence Nationale de l'Assurance Maladie (ANAM)

Atelier Mg Maroc marrakech

Commentaires (2)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
This comment was minimized by the moderator on the site

Le projet est très prometteur mais j’ai une petite remarque concernant la prévention et et les dépenses qui seront évitées certainement par l’éviction des maladies transmissibles ou dégénératives mais l’idée de récupérer cet argent et la faire profiter par les acteurs du projet me paraît très difficile à réaliser au début et au lancement de ce projet !
Pour moi c’est là où les confrères perdent les pédales et n’arrivent pas à suivre !

  Otmani idrissi samir
This comment was minimized by the moderator on the site

Tout est logique et compréhensible sur le projet sauf le manque à gagner en évitant d’explisuer le ce paragraphe où l’arge Récupéré peut être cèdé au confrère qui ont contribué à la prévention ou m’errad D’une pathologie ou injecter cet argent dans la revalorisation du K ou C pour moi c’est un passage assez fragile qui lancerait des doutes chez les confrères et je propose de le laisser après mise en route du projet et qui viendrait comm évolution du projet.
Bon courage je suis très fier de toute l’equpe et de tous ses efforts BRAVO

  Otmani idrissi Samir
There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement